AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Il pleut encore sur tes sentiments ♦ Salomé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Keep calm and let the staff handle it

En me regardant bien, on dit que je ressemble à : Hale Appleman . Dans la vie, je suis : ramasseur de crottes pour hamster et pour tout vous dire, je suis : célibataire, attendra la fin du monde avant de dévoiler son attirance pour cet homme et j'ai : 31 ans. Je suis également : homosexuelle, mais je n'ai pas envie que mon entourage le sache

Dans la vie réelle, je suis : Logan et j'ai écrit un total de : 215 messages. Les crédits de mes images et codes sont : Lily et mes doubles personnalitées sont : aucun pour le moment

MessageSujet: Il pleut encore sur tes sentiments ♦ Salomé   Ven 8 Sep - 14:32

La pluie tombait drue sur la route Nord d'Enniscorthy. Pourtant, le soleil avait été présent une bonne partie de la matinée. Il n'est pas rare qu'il se mette à pleuvoir de cette façon lorsque j'ai le nez dehors, ma mère me la souvent dit. Je porte une sorte de malchance sur mes épaules. Lorsque je n'étais qu'un gamin en couche, il arrivait souvent que ma mère passe la journée à l'extérieur, me laissant aux soins de ma tante, de peur d'être prise par la pluie. Et maintenant, je sais qu'à chaque fois que l'eau coule, ma mère ne peut s'empêcher de penser à moi. Peut-être pas toujours en bien, mais elle doit y penser quand même. Ouvrant la porte de la boutique à la volée, je ne peux m'empêcher de remarquer qu'il n'y a personne. Aucun client ne se trouve dans la bâtisse. Il n'y a qu'une jeune femme installée derrière le comptoir, son visage tourné vers la fenêtre, regardant tomber la pluie. Perdue dans ses pensées, elle regarde sans cesse à l'extérieur, comme si sa vie en dépend. Je prend quelques instants pour regarder ce qui se trouve derrière la vitrine, arrêtant mon choix vers une pâtisserie sans sucre. Je ne suis pas diabétique et même si j'adore le chocolat, j'essaie maintenant de faire attention à ce que je mange. Il m'arrive souvent de faire de l'excès lorsqu'il est question de nourriture mais à chaque fois, j'essaie de revenir à mes amours et faire attention à mes rages de sucres. Voyant que la jeune femme est toujours aussi concentrée vers la voiture rouge qui se trouve à l'extérieur - c'est soit la voiture, soit l'arbre qui se trouve à côté de cette dernière - je ne peux m'empêcher de soupirer doucement, espérant qu'elle puisse m'entendre et ainsi, s'occuper de son seul client. Mais ce n'est pas le cas, elle est toujours là, à regarder à l'extérieur, le regard perdu. Elle doit penser à son amoureux, à ses enfants et à son diner. Ou bien, elle doit penser aux études qu'elle a raté pendant sa jeunesse et s'imagine travaillant ailleurs pour un salaire plus adéquat. Ou bien, à son père malade, couché dans un lit d'hôpital, ayant son dernier souffle. Souvent, les patrons ne sont pas très compréhensifs lorsqu'il est question de maladie ou de mortalité et de travail. Pour eux, chaque membre de leur équipe doit être présent H24 sinon, c'est la galère. Un autre soupir de ma part, avant de me mettre à tousser. J'espère vraiment ne pas devoir me mettre à lever le ton pour être servis. Les pâtisseries sont bonnes ici et en plus, j'y connais quelqu'un. Une pâtissière, une sorte d'amie qui n'est en vérité qu'une emmerdeuse.



Need you so much somehow
Don't even talk about the consequence Cuz right now you're the only thing that's making any sense to me Don't even think about what's right or wrong Cuz in the end it's only you and me So even if the world falls down today You still got me to hold you up up And I would never let you down down
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

You know my name... wanna know my story?

En me regardant bien, on dit que je ressemble à : Astrid Bergès-Frisbey . Dans la vie, je suis : serveuse et pour tout vous dire, je suis : célibataire et j'ai : 27 ans. Je suis également : hétérosexuelle

MATTEO - ROMÉO

Dans la vie réelle, je suis : SQ/Julie et j'ai écrit un total de : 25 messages. Les crédits de mes images et codes sont : rhumantique et mes doubles personnalitées sont : -

MessageSujet: Re: Il pleut encore sur tes sentiments ♦ Salomé   Lun 11 Sep - 16:44

Le regard perdu dans la brume, la jeune serveuse ne pouvait s'empêcher de continuer à regarder à l'extérieur. De toute la semaine, cette journée était la pire. La pluie coulait depuis plusieurs minutes et aucun client ne faisait son apparition. Même si Erica avait mis en marche beaucoup de pâtisserie, Salomé n'arrivait à rien vendre. Elle n'avait eu qu'un client depuis les trois dernières heures et ce dernier avait emprunté les toilettes. Il n'avait rien acheté, même lorsque Salomé lui avait mentionné vouloir lui donner un café. S'il ne le prenait pas, la jeune femme allait vider une cafetière complète au lavabo. Complètement gratuit, mais l'homme n'avait eut aucun goût. Il était ressortir les mains vide et Salomé, le cœur encore plus vide. Depuis des semaines, elle se mordille la lèvre, ne voulant pas trop parler à un nouveau voisin. Ce dernier lui plait, c'était l'évidence. Elle ne savait juste pas comment le lui exprimer. Elle ne voulait pas semer la confusion dans l'esprit de ce blondinet séduisant, puisqu'elle pensait que celui-ci avait déjà quelqu'un dans sa vie. Il n'était pas rare pour elle de s'entourer d'homosexuelle, vu que son frère en était un. Elle n'avait aucun jugement face à eux, elle était même bien amie avec ces hommes. Et en plus, aucune jalousie venant de leur partenaire, c'était ce que Salomé préférait. Elle pouvait passer des heures en leur compagnie sans avoir de problèmes avec leur conjoint par la suite. Elle aurait certainement préféré être aimé elle aussi, mais elle était patiente. Comme pour son nouveau voisin. Il avait quelqu'un dans sa vie, soit son colocataire. C'était évident et ils faisaient un très beau couple. Depuis l'apparition de ce Matteo, le pervers sexuel l'avait laissé un peu tranquille, elle pouvait maintenant respirer calmement. Elle l'avait croisé, quelques jours après l'arrivé de Matteo dans leur vie, mais il n l'avait pas regardé comme habituellement. Le pervers était plus réservé, plus discret. Et c'était avec un grand pincement au cœur que Salomé avait vu sa vie se réduire en cendres à nouveau. Elle était tombée amoureuse de son nouveau voisin lorsque ce dernier avait emménagé à côté de chez elle. Elle avait appris à le connaitre, si on peut appeler le tout de cette façon et maintenant, elle devait l'oublier. Elle pouvait bien parler avec le pervers pour essayer de comprendre certaines choses, mais elle savait que tout était perdu. Elle devait se rendre à l'évidence et oublier.

Très facile à dire ou à écrire, mais non à faire. Encore une fois, Salomé avait le cœur brisé en miettes. Elle avait passé des mois à essayer de se réveiller de ce cauchemar non désiré, celui du départ de son petit ami et maintenant, elle devait continuer de prier pour que tout puisse bien aller. Salomé n'aimait pas réellement sa vie. Elle désirait plutôt changer de décor et partir au loin. Surtout en croisant sans cesse Matteo dans l'escalier qui l'emmenait à sa prison de quelques pièces. Soudainement, elle comprit que quelque chose avait changé, que l'air ambiant était devenu lourd. Salomé n'était plus seule dans le restaurant, elle avait un client. Depuis quand ce dernier se trouvait là, devant elle, à attendre ? Elle ne voulait pas le savoir, elle avait peur de la réponse. Lentement, elle s'essuya les yeux du revers de la main, faisant semblant d'avoir pleuré un peu. Comme cela, les choses pourraient mieux se passer avec ce client. Aucun homme pourrait mener la vie dure à une femme en chagrin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Il pleut encore sur tes sentiments ♦ Salomé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Citations de Jacques Salomé
» aujourd'hui il fait beau, demain il pleut... ainsi va la vie ▬ EURYDICE
» Il pleut sur leurs corps comme il pleut dans leurs cœurs [PV : Alice Sherman]
» (m) BEN BARNES - Les sentiments inavoués sont souvent les plus forts.
» mettre l'écharpe quand il pleut...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TRUST !S L!KE AN ERASER :: ❝ Enniscorthy ♣ Une ville si dynamique ❞ :: Thuaidh - Section nord :: Baguette et chocolat-