AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Matricule 001 - Thorens

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Keep calm and let the staff handle it

En me regardant bien, on dit que je ressemble à : Josh HOTcherson . Dans la vie, je suis : barman à l'extase et pour tout vous dire, je suis : célibataire et j'ai : 26 ans. Je suis également : bisexuelle

Dans la vie réelle, je suis : Moomins (Mélanie) et j'ai écrit un total de : 248 messages. Les crédits de mes images et codes sont : Moi et mes doubles personnalitées sont : la fragile et douce Valéry

MessageSujet: Matricule 001 - Thorens   Mar 5 Sep - 22:45



❝ ALEXIS DOMINIC THORENS  ❞


DATE DE NAISSANCE
07/04/1992
LIEU DE NAISSANCE
Vaud, en Suisse
ORIGINES
Suisse
MÉTIER/ÉTUDES
Barman à l'Extase
SITUATION CIVILE
Célibataire, pour mon plus grand bonheur
ORIENTATION SEXUELLE
Bisexuelle
GROUPES
Murphy's
CRÉDIT
Moomins
FEAT
Josh Hutcherson


Même si je ne suis pas très doué, je me suis inscrit à des cours de danse pour évacuer le trop pleins de stress que je subis à cause d'un ami. Et puis, passer quelques heures parmi les plus belles filles de tout Enniscorthy, ça n'a jamais fait de mal à personne.
Un jour, je prendrai un cours de guitare. Qui va payer mon cours? Matteo, évidemment. Il n'est pas trop difficile de voler de l'argent à quelqu'un, sans que ce dernier ne puisse s'en apercevoir. Vous demanderez à sa soeur... J'ai toujours dit à mon ami que c'était elle qui avait volé l'argent de leur beau-père. Personne n'a su que j'étais responsable de ce vol. Je m'en tire plutôt bien, vous ne trouvez pas?
Je n'ai jamais voyagé en avion et ce n'est pas pour rien. De un, je n'en ai pas les moyens financiers et de deux, j'ai peur de l'avion. Voler, ce n'est pas mon truc. Si nous aurions pu le faire, les humains auraient eut des ailes.
Je suis un éternel enfant et lorsque je dois absolument faire quelque chose, il est rare que je le fasse. La dernière fois que j'ai fait la lessive? Certainement avant l'arrivé de Matteo. Depuis son arrivé, il m'arrive de glisser quelques morceaux de mon linge dans le sien et j'attends tout bonnement qu'il se décide à descendre à la buanderie pour faire la lessive.
Je ne suis pas le genre à sucrer mon café ou mon thé, mais bien à le saler. Probablement parce que Margaux le fait ainsi aussi.


Les jugements et vous
Il est même évident que j'ai subi du jugement vis à vis des autres. Je suis spécial et je crois que ça peut attirer des personnes en tout genre. Un simple sourire de ma part et certaines personnes peuvent ne pas en revenir. J'ai un tempérament bien trempé, ce qui ne plait généralement pas à tout le monde. Mais de tout ça, on s'en fou. Moi aussi, j'ai le jugement facile. Ceux qui disent que non, ils ne sont pas comme ça, sont tous des menteurs. Dès que vous posez votre regard sur quelqu'un, votre jugement apparaît. En bien ou en mal, peu importe, il apparaît. Comme pour ma voisine. Dès qu'elle sort de chez elle, j'ai tendance à la suivre du regard, espérant qu'elle puisse poser son jugement sur moi. Et autre chose aussi, comme ses deux mains mais ça, ça ira à plus tard dans la semaine, si j'arrive à la faire sourire comme seul moi je sais le faire. Un sourire en coin dégage souvent quelque chose d'autre.

Feu feu, joli feu!
Quoi que vous puissiez penser, je ne suis responsable en rien. Pour ma défense je peux même dire que le 12 janvier 2011 à 16 heures 14, j'étais avec une demoiselle. Comment je connais l'heure exact du méfait? Et bien, si ce n'est pas à 16 heures 14 ou le 12 janvier, mais à une autre date et à une autre heure, j'étais avec une autre demoiselle. C'est tout simple. Même si mettre le feu à un endroit serait possible dans mon cas, je ne l'ai pas fait. Je mettrais le feu au bar où je travaille pour commencer et même à l'immeuble où j'habite avant de commencer à en vouloir à un pauvre petit théâtre qui fait pitié. Même s'il était tout nouveau, il n'en valait pas la peine. Pourquoi bâtir un théâtre ici? Il y a des gens assez cultivés pour aller au théâtre et y comprendre quelque chose? Ha non désolé, ils ont péris dans l'incendie.

PSEUDO/PRÉNOM
Moomins/Mélanie
COMMENT AVEZ-VOUS DÉCOUVERT LE FORUM?
En cliquant sur ''créer un forum''  
VOTRE PERSO EST-IL UN INVENTÉ OU SCÉNARIO?
Ancien personnage qui me manquait trop. Dans un sens, c'est un inventé mais avec le temps, il est devenu un petit scénario puisque pleins de gens ont fait quelque chose pour qu'Alexis puisse devenir aussi immature    
PETIT MOT DE LA FIN
Je t'aime d'amour mon Mamatt   Vient ici que je te graisse la patte    

Code:
<div class="petittexterouge">◪</div> JOSH HUTCHERSON - alexis thorens


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Keep calm and let the staff handle it

En me regardant bien, on dit que je ressemble à : Josh HOTcherson . Dans la vie, je suis : barman à l'extase et pour tout vous dire, je suis : célibataire et j'ai : 26 ans. Je suis également : bisexuelle

Dans la vie réelle, je suis : Moomins (Mélanie) et j'ai écrit un total de : 248 messages. Les crédits de mes images et codes sont : Moi et mes doubles personnalitées sont : la fragile et douce Valéry

MessageSujet: Re: Matricule 001 - Thorens   Mar 5 Sep - 22:45



On dit que je suis
On dit que je suis perturbé et perturbant. Que je ne suis pas une bonne référence pour les autres et que je suis une nullité en amitié. Que le monde se porterait mieux si j'habitais six pieds sous terre ou bien, que j'aurais du rester dans ma ville natale au lieu d'aller polluer un autre endroit. Charmant! Au fond, je m'en fou complètement. Ceux qui pensent être meilleur que moi, d'accord. Il y a un pont dans cette ville et beaucoup d'immeuble d'où il est possible de sauter. Qu'ils y aillent. Ou encore, je fouille dans mon petit change et je leur paie une corde. Peu importe. Ce que les gens pensent de moi m'importe peu. Je sais ce que je vaux, soit pas grand chose en ce moment. Mais je sais qu'au fond, ce pourrait être pire. Je pourrais me retrouver comme ces putains sur le bord de la route, espérant trouver quelqu'un d'assez gentil pour me faire passer une nuit sous une couverture. Je pourrais aussi être comme Matteo, soit léger entre les deux oreilles. Dans un sens, je suis très bien comme je suis et je n'ai nullement l'intention de me coller une nouvelle image, même si les gens n'ont pas l'air d'apprécier totalement qui je suis.

Vos souvenirs d'enfance et votre famille
Une famille? Si on peut appeler le tout ainsi, j'en ai pas. J'ai toujours préféré dire que j'étais enfant unique et que je suis né dans une feuille de chou. Mon père *s'étouffe* Jackson, puisque je ne l'ai jamais appelé papa ou père ou je sais pas quoi sauf par son prénom, est un ancien directeur d'école. Oui, avant que vous n'alliez lire plus bas, c'est lui qui m'a mis dehors de l'école que je fréquentais. Pour sa défense? Il ne voulait pas que les gens m'associe à lui. Gentil Jackson, trop gentil. Ma mère *s'étouffe pour de bon*, Margaux, je ne l'ai pas revu depuis mes 15 ans. Elle a quitté la maison un beau jour, disant qu'elle n'était plus capable de nous supporter. Dans un sens, je la comprend. Moi non plus, je n'étais plus capable de la supporter. Alcool, sortie sans se rappeler qu'elle avait des enfants, jeux de hasard, drogue... Après, les gens se demandent pourquoi se préfère dire que j'ai été élevé par des loups. Cette femme était une pourriture. Elle l'est certainement encore, mais puisqu'elle est entrain d'emmerder quelqu'un d'autre, ce n'est pas de mes oignons. Penser trop fort à certaines personnes peut les faire revenir. Je préfère donc penser à la petite danseuse que j'ai vu hier, au lieu de cette mocheté. De quoi pour faire des cauchemars. Sinon, j'ai une petite soeur, Morgane, que j'affectionne... pas du tout. Je la déteste. Dès qu'elle ouvre la bouche, c'est pour dire des conneries ou pour s'inventer une vie. Elle ne sait pas faire la différence entre ce qui est bien et ce qui est mal. Et j'ai un frère, Thomas, un peu plus vieux. Lui, il est attardé mental. C'est pas seulement une manière d'écrire ou de le dire, c'est la réalité. Présentement, il est en désintoxication dans une hôpital en Suisse. Il a tout perdu. Ses amis, son restant de semblant de famille et l'argent qu'il avait amassé pour ses études. Désolé, j'en avais besoin pour payer certaines choses. Un jour, si jamais il sort de là, je lui rembourserai. Ce n'est pas pour rien que Thomas m'a mis son meilleur ami devant moi, Matteo Connelly. C'est assurément pour lui demander de l'argent sinon, à quoi pourrait-il servir?

Pour le reste de ma jeunesse... je préfère ne pas en parler. Certaines choses sont bonnes à être oubliées et c'est le cas ici. Trop d'incident avec ma ''famille'', des problèmes de comportements qui m'ont fait quitter la Suisse et un grave accident de voiture qui a coûté plusieurs années de bonnes grâce à mon cher Matteo. Ce dernier a fait de la prison dernièrement. Il a pris 3 ans. Bof, tout ce que je peux dire à ce sujet, c'est qu'il a du en redemander. Enfin...

L'amour... toujours l'amour
L'amour? C'est quoi ça? J'y croyais et maintenant, je n'y crois plus. Dans le temps, j'étais amoureux d'une jolie fille. Nous avions fait connaissance grâce à un ami de mon frère. Elle, elle était tout le contraire de cet ami. Belle, talentueuse, intelligente, sexy et surtout, célibataire. Elle me plaisait vraiment beaucoup. C'est avec elle que j'ai échangé mon premier baisé et mes premières caresses. Il n'est pourtant pas trop difficile de comprendre que nous n'étions pas fait l'un pour l'autre. Juste à voir le visage de son frère lorsqu'il nous a surpris ensemble entrain de... de... Non, nous ne sommes pas sortis ensemble par la suite, elle a refusé de me reparler pendant un long moment. Non, nous n'avons pas couché ensemble. Enfin si, mais elle, elle refuse d'accepter la vérité. C'est comme si elle souhaitait tout oublier de cette après-midi là, espérant certainement que si elle n'y pensait plus, tout pourrait s'effacer de sa mémoire. Par contre, ce moment est bien encrer dans ma tête puisqu'à cause de cette fille, ma vie est un enfer. Pour l'oublier, j'ai commencé à consommer de l'alcool. Pour l'oublier, j'ai commencé à travailler dans des endroits pas trop rassurant. Pour l'oublier, j'ai couché avec des filles que je ne connaissais même pas le prénom. Pour l'oublier, c'est si facile de tout lui mettre sur le dos. Cette fille, je l'ai revu une fois ou deux depuis notre aventure. Pas pour me faire de beaux yeux ou encore, pour me parler d'avenir, mais uniquement pour prendre des nouvelles de son frère, Matteo. J'ai été le seul à aller le visiter, de temps à autre, lorsque ce dernier a fait de la prison. Prison qu'il a bien mérité! Selon moi, c'est lui le responsable de cette histoire dangereuse. Il aurait du m'arrêter, il aurait du refuser. Au lieu de tout ça, il a passé quelques temps derrière les barreaux, à mon grand soulagement. Soulagement parce qu'à cause de sa négligence, j'ai pu revoir sa soeur et comprendre ce qui m'avait attiré chez elle lorsque je n'étais qu'un simple gamin. Sa gentillesse, mais également ce qui fait d'elle une femme à part entière. Toujours amoureux d'elle? Pas du tout. Par contre, j'aimerais la recroiser pour lui faire comprendre ce qu'elle a laissé tomber, ce qu'elle a toujours voulu renier dans sa tête.

Il y aurait bien cette petite blonde qui se trouve dans un stage de danse, auquel je participe depuis quelques mois. Mignonne et complètement disjoncté, elle pourrait m'intéresser... si je chercherais quelqu'un dans ma vie. Mais puisque ce n'est pas le cas... Je ne suis pas fait pour l'amour, pour les romances et pour les mariages. Les enfants, ça me dégoûte et je crois que devoir passer le restant de ma vie avec la même personne, est encore pire. Imaginer: manger avec cette personne, dormir avec elle, devoir lui parler et surtout, je ne me vois pas coucher avec la même personne pour le restant de ma vie. C'est assez compliqué dans ma tête en ce moment, sachant que je n'ai jamais ressentit quelque chose d'aussi fort que pour la soeur de mon ami. Même la jolie blonde de mon cours de danse. Elle a beau être attirante, elle est inaccessible. Elle ne fond pas devant moi, elle préfère m'ignorer. Peut-être que c'est ça qui me plait grandement chez elle. Étrange lorsqu'on y pense. Elle a beau avoir tous les défauts du monde, dès qu'elle pose un regard de dégoût sur ma personne, j'ai des palpitations au coeur. Pas comme avec la soeur de mon ami. C'est plus... plus... difficile à expliquer. Bien plus difficile.

Le travail et l'environnement ne sont pas toujours synonymes de plaisir
Je ne crois pas que Jackson ou Margaux, autrement appelé papa ou maman dans d'autres familles, mais pas dans la mienne, auraient souhaité que je puisse faire de longues études. Longues études égal plus de responsabilités, ce que je ne suis visiblement pas capable d'avoir. Il aurait également fallu que je reste plus longtemps en Suisse, chez Jackson, pour poursuivre ce que j'avais commencé. Oui, j'aurais aimé devenir autre chose qu'un simple barman. Un gynécologue, par exemple. Ou bien, un chirurgien plasticien mais uniquement pour les seins. Est-il trop tard pour recommencer l'école et choisir un autre plan de carrière?

Pour ce qui est de l'Irlande, ce n'est pas ce que j'aurais choisi au départ. J'étais venu dans l'espoir de terminer des études et ensuite, retourner en Suisse. N'étant plus accepté dans aucune fac à moins de 500 kilomètres de mon domicile, j'avais choisis de changer d'État. Aller au Canada, par exemple. Et pourquoi pas l'Australie? Mais l'Irlande était sur mon chemin et j'y ai fait mon nid. Lorsque j'ai enfin eu mon diplôme et retourner à Vaud est devenu une option, je n'ai pas voulu la prendre. Je m'étais fait un ami fidèle, quelqu'un que je savais assez bon pour m'accepter comme j'étais. J'avais également rencontré de chouettes filles durant mon séjour. Il n'était donc pas question pour moi de retourner dans ma ville natale. Au diable mon ancienne vie, je pouvais rester dans les parages. Et puis, le fait de voir le visage de mes compagnons de travail lorsque je leur ai appris que je restais, ça valait plus que de l'or. Leur visage défait, deux démissions dans les secondes qui ont suivis. J'ai même reçu un message me disant que si je quittais les lieux, j'allais recevoir un chèque énorme à chaque mois, pour toute la vie. Pas question de faire plaisir à certains petits plaisantins. Pour faire une histoire courte, quelqu'un me retient ici. Pas nécessairement au travail car même si je déteste ce que je fais dans la vie, je désire y rester pour pouvoir payer ce que Matteo n'est pas capable de payer seul. Car non, même s'il squatte dans mon appartement depuis bientôt 4 ans, c'est moi qui l'ai invité. Je ne m'en souvenais plus lorsque le jour de son retour dans le vrai monde est arrivé, mais c'était bien  moi qui lui avait dit de venir co-habiter avec moi. Parce que je me sentais coupable de quelque chose ? Euhhhh non. Mais bien parce que je voulais prendre quelques jours de vacances et si je les prenaient, je n'étais plus capable de payer de loyer. Donc... Une personne bien spéciale, et nullement Matteo, me retient en Irlande et impossible pour moi de quitter Enniscorthy sans lui avoir mis la main dessus.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Matricule 001 - Thorens

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le registre matricule, qu'est-ce que c'est ?
» Nom ou matricule?
» Affichage du matricule sur les tenues
» Une liste avec le matricule des membres ?
» Légion Etrangère - matricule 173 964

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TRUST !S L!KE AN ERASER :: ❝ Cartons d'invitation ❞ :: Présentation des habitants :: Terminées-